Bourgogne de Vigne en Verre

35 Domaines, 35 Identités,
300 ha de vignobles,
90 AOC de Bourgogne

Bourgogne de Vigne en Verre a été créé il y a plus de 30 ans, en 1981. Ce regroupement de 12 domaines, visionnaire à l’époque, véritable continuité de chacun d’entre eux, répond plus que jamais aux besoins des professionnels du monde du vin.

Qui sommes-nous ?

Domaine P. Chéron

Philippe Chéron

" La volonté est de tout mettre en oeuvre pour donner les moyens à ces vieilles vignes de s'exprimer le plus naturellement possible."

HISTORIQUE

A la fin des années 1930 Paul Misset, grand-père de Philippe Chéron, fit l’acquisition de parcelles de vignes sur les communes de Vougeot et Nuits Saint Georges. N’étant pas vigneron, il en confiât la conduite à des fermiers de Vosne-Romanée. Deux générations plus tard les petits enfants de Paul Misset ont constitué autour de ces parcelles historiques un domaine viticole couvrant aujourd’hui 5 hectares et se répartissant sur les appellations Nuits Saint Georges, Vosne Romanée, Chambolle Musigny et Clos de Vougeot

La cave du domaine et sa cuverie se situe dans le centre historique de Nuits Saint Georges. Les caves voutées datant du 19ième offrent des conditions d’élevage optimales et une cuverie moderne et fonctionnelle a été récemment totalement réaménagée.

En 2011 Philippe Chéron,  après avoir exercé la fonction de directeur technique au domaine Belland à Santenay, reprend la conduite du domaine familial. Ingénieur de formation, il a fréquenté les cours de l’université du vin de Suze la Rousse avant qu’acquérir une grande expérience de vinificateur en vallée du Rhône puis en Bourgogne. Pour parfaire son expérience, il a également suivi une formation agricole au lycée viticole de Beaune.

CONDUITE DU VIGNOBLE

Situé dans des appellations et des climats prestigieux, l’essentiel du domaine est composé de vieilles vignes : 70% ont plus de 50 ans. La volonté est de tout mettre en œuvre pour donner les moyens à ces vieilles vignes de s’exprimer le plus naturellement possible ; cette volonté trouvant bien sûr son prolongement en vinification et lors de l’élevage.

L’encépagement est exclusivement du Pinot Noir, conduit en Guyot sauf les très vieilles vignes dont l’allongement de la structure impose une taille plus courte.

La fertilisation se borne à amender la vigne de composts favorisant la vie microbienne le bon équilibre du sol. Nous n’utilisons plus de désherbants remplacés par une alternance d’enherbement naturel  et de travail du sol. Plus d’insecticides non plus, remplacés par la confusion sexuelle et l’accroissement de la présence naturelle d’une précieuse faune auxiliaire.

Les rendements sont maintenus volontairement bas par la taille mais surtout lors des travaux en vert : ébourgeonnage, dédoublage, épamprage. L’usage des produits phytosanitaires est limité par une gestion raisonnée des interventions et une aération de la zone fructifère de la plante : allongement de la baguette, effeuillage, vendange en vert.

VINIFICATION ET ELEVAGE

Un soin particulier est apporté lors des vendanges au tri à la vigne par l’encadrement des équipes de coupeurs. La récolte se fait directement dans de petites caisses ajourées qui sont rapidement transportées à la cuverie. La vendange est passée sur table de tri vibrante puis égrappée sans foulage et encuvée par tapis roulant, préservant ainsi les baies entières. La batterie de cuves en béton est thermo-régulée.

Une première phase pré fermentaire à froid (8 à 10°) est conduite pendant une dizaine de jours. Les grains entiers sont préservés pendant cette phase en évitant toute trituration mécanique. L’objectif est de favoriser une expression intense du fruité et des arômes variétaux du pinot noir.

Puis vient la phase de fermentation alcoolique lancée naturellement avec les levures indigènes. Durant cette phase un pigeage actif est réalisé trois fois par jour pendant une semaine (pigeage pneumatique).

Enfin la cuvaison se termine par une phase post fermentaire de 6 à 8 jours avec pigeage léger et maintient d’une température proche de 27°. Au total la cuvaison moyenne est  de 20 à 23 jours. Le pressurage sur pressoir pneumatique est modéré (pallier de 250gr maxi 1,8kg). Débourbage en cuve hermétique pendant 7 à 10 jours, puis entonnage avec réincorporation de lies fines dans chaque fût.

La proportion de fûts neufs varie de 25 à 75 % selon les crus et le millésime. Nous n’utilisons que des merrains de chêne provenant du centre de la France avec une chauffe douce c'est-à-dire longue et à basse température, et d’intensité moyenne, afin de favoriser un profil sur la rondeur et le fruit accompagné de notes boisées subtiles, jamais dominantes. L’élevage est conduit sur 10 à 14 mois sur lies et se poursuit au moins trois mois après la fin des fermentations malolactiques

Les vins sont alors soutirés et assemblés en cuves inertes. Non collés, les vins sont filtrés modérément avant mise en bouteille. La mise en bouteille est réalisée par un prestataire nous garantissant les plus hautes exigences techniques.

ADRESSE

8, rue Félix-Tisserand
21700 NUITS-SAINT-GEORGES


Philippe Chéron

" La volonté est de tout mettre en oeuvre pour donner les moyens à ces vieilles vignes de s'exprimer le plus naturellement possible."

HISTORIQUE

A la fin des années 1930 Paul Misset, grand-père de Philippe Chéron, fit l’acquisition de parcelles de vignes sur les communes de Vougeot et Nuits Saint Georges. N’étant pas vigneron, il en confiât la conduite à des fermiers de Vosne-Romanée. Deux générations plus tard les petits enfants de Paul Misset ont constitué autour de ces parcelles historiques un domaine viticole couvrant aujourd’hui 5 hectares et se répartissant sur les appellations Nuits Saint Georges, Vosne Romanée, Chambolle Musigny et Clos de Vougeot

La cave du domaine et sa cuverie se situe dans le centre historique de Nuits Saint Georges. Les caves voutées datant du 19ième offrent des conditions d’élevage optimales et une cuverie moderne et fonctionnelle a été récemment totalement réaménagée.

En 2011 Philippe Chéron,  après avoir exercé la fonction de directeur technique au domaine Belland à Santenay, reprend la conduite du domaine familial. Ingénieur de formation, il a fréquenté les cours de l’université du vin de Suze la Rousse avant qu’acquérir une grande expérience de vinificateur en vallée du Rhône puis en Bourgogne. Pour parfaire son expérience, il a également suivi une formation agricole au lycée viticole de Beaune.

CONDUITE DU VIGNOBLE

Situé dans des appellations et des climats prestigieux, l’essentiel du domaine est composé de vieilles vignes : 70% ont plus de 50 ans. La volonté est de tout mettre en œuvre pour donner les moyens à ces vieilles vignes de s’exprimer le plus naturellement possible ; cette volonté trouvant bien sûr son prolongement en vinification et lors de l’élevage.

L’encépagement est exclusivement du Pinot Noir, conduit en Guyot sauf les très vieilles vignes dont l’allongement de la structure impose une taille plus courte.

La fertilisation se borne à amender la vigne de composts favorisant la vie microbienne le bon équilibre du sol. Nous n’utilisons plus de désherbants remplacés par une alternance d’enherbement naturel  et de travail du sol. Plus d’insecticides non plus, remplacés par la confusion sexuelle et l’accroissement de la présence naturelle d’une précieuse faune auxiliaire.

Les rendements sont maintenus volontairement bas par la taille mais surtout lors des travaux en vert : ébourgeonnage, dédoublage, épamprage. L’usage des produits phytosanitaires est limité par une gestion raisonnée des interventions et une aération de la zone fructifère de la plante : allongement de la baguette, effeuillage, vendange en vert.

VINIFICATION ET ELEVAGE

Un soin particulier est apporté lors des vendanges au tri à la vigne par l’encadrement des équipes de coupeurs. La récolte se fait directement dans de petites caisses ajourées qui sont rapidement transportées à la cuverie. La vendange est passée sur table de tri vibrante puis égrappée sans foulage et encuvée par tapis roulant, préservant ainsi les baies entières. La batterie de cuves en béton est thermo-régulée.

Une première phase pré fermentaire à froid (8 à 10°) est conduite pendant une dizaine de jours. Les grains entiers sont préservés pendant cette phase en évitant toute trituration mécanique. L’objectif est de favoriser une expression intense du fruité et des arômes variétaux du pinot noir.

Puis vient la phase de fermentation alcoolique lancée naturellement avec les levures indigènes. Durant cette phase un pigeage actif est réalisé trois fois par jour pendant une semaine (pigeage pneumatique).

Enfin la cuvaison se termine par une phase post fermentaire de 6 à 8 jours avec pigeage léger et maintient d’une température proche de 27°. Au total la cuvaison moyenne est  de 20 à 23 jours. Le pressurage sur pressoir pneumatique est modéré (pallier de 250gr maxi 1,8kg). Débourbage en cuve hermétique pendant 7 à 10 jours, puis entonnage avec réincorporation de lies fines dans chaque fût.

La proportion de fûts neufs varie de 25 à 75 % selon les crus et le millésime. Nous n’utilisons que des merrains de chêne provenant du centre de la France avec une chauffe douce c'est-à-dire longue et à basse température, et d’intensité moyenne, afin de favoriser un profil sur la rondeur et le fruit accompagné de notes boisées subtiles, jamais dominantes. L’élevage est conduit sur 10 à 14 mois sur lies et se poursuit au moins trois mois après la fin des fermentations malolactiques

Les vins sont alors soutirés et assemblés en cuves inertes. Non collés, les vins sont filtrés modérément avant mise en bouteille. La mise en bouteille est réalisée par un prestataire nous garantissant les plus hautes exigences techniques.

ADRESSE

8, rue Félix-Tisserand
21700 NUITS-SAINT-GEORGES


X

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute l'actualité de BVV par email.


J'ai lu et j'accepte la Politique de Confidentialité (RGPD)