Bourgogne de Vigne en Verre

35 Domaines, 35 Identités,
300 ha de vignobles,
90 AOC de Bourgogne

Bourgogne de Vigne en Verre a été créé il y a plus de 30 ans, en 1981. Ce regroupement de 12 domaines, visionnaire à l’époque, véritable continuité de chacun d’entre eux, répond plus que jamais aux besoins des professionnels du monde du vin.

Qui sommes-nous ?

Domaine A. & B. Labry

Sophie Labry

" La qualité d'un vin commence à la vigne "

Avec l’arrivée de Sophie Labry, en 2003, c’est la saga du domaine familial qui se poursuit. Poursuite dans la tradition. Bernard, le père de Sophie, se met en retrait petit à petit du domaine, implanté à Melin, près d’Auxey-Duresses.

Mais Sophie pose son regard neuf sur les vins et le travail de la vigne. Si Bernard suit l’élevage des vins en cave, Sophie se penche sur les terroirs et décide des travaux du vignoble.

“Parce que cela permet de comprendre les vignes, de connaître les terroirs un à un”, explique la jeune vigneronne. “Et j’aime bien faire du tracteur”, lance-t-elle, malicieusement.

Avant de reprendre sérieusement : “Peut-on faire de bons vins si l’on ne rentre pas de bons raisins ?

Evidemment non, la qualité d’un vin commence à la vigne."

Sophie, femme de convictions et d’engagements, reprend aussi un des combats de Bernard Labry : les vignes en lyre. Si le domaine a choisi de conduire ses vignes en lyre depuis plus de trente ans, ce n’est pas par originalité, mais par conviction : supprimer l’érosion grâce à l’enherbement des rangs, travailler à une hauteur adaptée à celle de l’homme, assurer une meilleure exposition du raisin à l’ensoleillement.

Le résultat est là, convaincant. Les vins, tout en générosité et souplesse, expriment leur terroir et le fruit.

Sophie Labry s’implique également auprès du syndicat d’appellation d’Auxey-Duresses. Pour réfléchir à l’avenir du vin, des appellations d’origine contrôlées. “Faire que dans l’avenir les vins d’Auxey-Duresses soient reconnus”.

LE DOMAINE

Depuis plusieurs générations à Melin, près d’Auxey-Duresses, entre Côte de Beaune et Hautes-Côtes de Beaune, la famille Labry conduit la destinée du domaine avec passion et énergie. Sophie, la fille de Bernard et de Monique a rejoint le domaine en 2003 après avoir vinifié à Bordeaux, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud et en Allemagne.

Le domaine s'est agrandi au fil des années pour couvrir actuellement 16 ha, dont une dizaine de vignes palissées en lyre. Pour le meilleur des vins.

Le domaine produit principalement des Auxey-Duresses rouges et blancs, des Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune rouges et blancs mais aussi des Côtes de Beaune, des Meursault et des Monthélie 1er cru.

Les vignes hautes, conduites en lyre, en forme d’Y en quelque sorte, captent mieux le soleil et permettent aux raisins d’arriver à une bonne maturité ; un palissage ouvert, c’est l'arrivée des rayons du soleil jusque sur les raisins.

La vigne en Lyre, grâce à sa faible densité de plantation et à sa hauteur de palissage, permet d’enherber aisément les rangs et permet aussi de réduire (environ de la moitié) les doses de produits de traitement.

Enfin, le plaisir de travailler debout est l'élément choc dans la décision de ce mode de conduite.

Les travaux mécaniques se font avec un tracteur verger classique, plus stable que l’enjambeur.

La viticulture raisonnée est la philosophie de base du domaine. Suivre l'évolution de la vigne et de ses parasites, choisir d'intervenir au bon moment, avec le produit le plus respectueux de l'environnement, et à la dose la mieux adaptée, voilà la façon de procéder.

HISTOIRE

C'est André Labry qui s'installant à Melin en 1948  a choisi de n'être que viticulteur. Les pères et grands-pères étaient plutôt polyculteurs-éleveurs,sur Melin ,La Roche-Pot et Baubigny.

Bernard Labry, au début des années 1970 installe des vignes hautes, puis en lyre à partir des années 1980, ainsi que l'enherbement.

Grâce au travail de remembrement mené par André Labry entre 1948 et 1986 les parcelles sont relativement groupées par rapport à la moyenne bourguignonne; 22 ilots culturaux pour 16 ha de vignes sur 5 communes.

Sophie revenant sur l'exploitation au début du 21éme siècle continue, avec la charge de rénover le vignoble. Elle a perfectionné sa formation par différents stages en France et à l’étranger.

LES VINS

Des vins de terroir avec un équilibre entre gras et fraîcheur. Voilà les vins, blancs et rouges, du domaine André et Bernard Labry. Ils affichent finesse, générosité et gourmandise. Parce que les raisins sont vendangés à la bonne maturité, parce qu’ils sont égrappés.

Cela n’exclut pas la structure, pour des vins aptes à vieillir quelques années.

La vinification, basée sur un suivi strict de la maturation des raisins et le déroulement naturel des fermentations, évite les interventions systématiques pour que chaque bouteille reflète, révèle son millésime et son appellation.

Les macérations sont plutôt longues pour les rouges, 15 jours et plus, avec des températures contrôlées régulièrement dans des cuves en béton, traditionnellement ouvertes.

Pour les blancs le suivi de la température de fermentation est primordial.

L'élevage se fait entièrement sous bois pour les appellations Village et premier Cru. En appellation régionale nous élevons partiellement les vins en fûts de chêne et en cuve.

Dans tous les cas l'important est de mettre en valeur les qualités de chaque appellation, avec un boisé raisonné.

ADRESSE

Hameau de Melin
21190 AUXEY-DURESSES


Sophie Labry

" La qualité d'un vin commence à la vigne "

Avec l’arrivée de Sophie Labry, en 2003, c’est la saga du domaine familial qui se poursuit. Poursuite dans la tradition. Bernard, le père de Sophie, se met en retrait petit à petit du domaine, implanté à Melin, près d’Auxey-Duresses.

Mais Sophie pose son regard neuf sur les vins et le travail de la vigne. Si Bernard suit l’élevage des vins en cave, Sophie se penche sur les terroirs et décide des travaux du vignoble.

“Parce que cela permet de comprendre les vignes, de connaître les terroirs un à un”, explique la jeune vigneronne. “Et j’aime bien faire du tracteur”, lance-t-elle, malicieusement.

Avant de reprendre sérieusement : “Peut-on faire de bons vins si l’on ne rentre pas de bons raisins ?

Evidemment non, la qualité d’un vin commence à la vigne."

Sophie, femme de convictions et d’engagements, reprend aussi un des combats de Bernard Labry : les vignes en lyre. Si le domaine a choisi de conduire ses vignes en lyre depuis plus de trente ans, ce n’est pas par originalité, mais par conviction : supprimer l’érosion grâce à l’enherbement des rangs, travailler à une hauteur adaptée à celle de l’homme, assurer une meilleure exposition du raisin à l’ensoleillement.

Le résultat est là, convaincant. Les vins, tout en générosité et souplesse, expriment leur terroir et le fruit.

Sophie Labry s’implique également auprès du syndicat d’appellation d’Auxey-Duresses. Pour réfléchir à l’avenir du vin, des appellations d’origine contrôlées. “Faire que dans l’avenir les vins d’Auxey-Duresses soient reconnus”.

LE DOMAINE

Depuis plusieurs générations à Melin, près d’Auxey-Duresses, entre Côte de Beaune et Hautes-Côtes de Beaune, la famille Labry conduit la destinée du domaine avec passion et énergie. Sophie, la fille de Bernard et de Monique a rejoint le domaine en 2003 après avoir vinifié à Bordeaux, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud et en Allemagne.

Le domaine s'est agrandi au fil des années pour couvrir actuellement 16 ha, dont une dizaine de vignes palissées en lyre. Pour le meilleur des vins.

Le domaine produit principalement des Auxey-Duresses rouges et blancs, des Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune rouges et blancs mais aussi des Côtes de Beaune, des Meursault et des Monthélie 1er cru.

Les vignes hautes, conduites en lyre, en forme d’Y en quelque sorte, captent mieux le soleil et permettent aux raisins d’arriver à une bonne maturité ; un palissage ouvert, c’est l'arrivée des rayons du soleil jusque sur les raisins.

La vigne en Lyre, grâce à sa faible densité de plantation et à sa hauteur de palissage, permet d’enherber aisément les rangs et permet aussi de réduire (environ de la moitié) les doses de produits de traitement.

Enfin, le plaisir de travailler debout est l'élément choc dans la décision de ce mode de conduite.

Les travaux mécaniques se font avec un tracteur verger classique, plus stable que l’enjambeur.

La viticulture raisonnée est la philosophie de base du domaine. Suivre l'évolution de la vigne et de ses parasites, choisir d'intervenir au bon moment, avec le produit le plus respectueux de l'environnement, et à la dose la mieux adaptée, voilà la façon de procéder.

HISTOIRE

C'est André Labry qui s'installant à Melin en 1948  a choisi de n'être que viticulteur. Les pères et grands-pères étaient plutôt polyculteurs-éleveurs,sur Melin ,La Roche-Pot et Baubigny.

Bernard Labry, au début des années 1970 installe des vignes hautes, puis en lyre à partir des années 1980, ainsi que l'enherbement.

Grâce au travail de remembrement mené par André Labry entre 1948 et 1986 les parcelles sont relativement groupées par rapport à la moyenne bourguignonne; 22 ilots culturaux pour 16 ha de vignes sur 5 communes.

Sophie revenant sur l'exploitation au début du 21éme siècle continue, avec la charge de rénover le vignoble. Elle a perfectionné sa formation par différents stages en France et à l’étranger.

LES VINS

Des vins de terroir avec un équilibre entre gras et fraîcheur. Voilà les vins, blancs et rouges, du domaine André et Bernard Labry. Ils affichent finesse, générosité et gourmandise. Parce que les raisins sont vendangés à la bonne maturité, parce qu’ils sont égrappés.

Cela n’exclut pas la structure, pour des vins aptes à vieillir quelques années.

La vinification, basée sur un suivi strict de la maturation des raisins et le déroulement naturel des fermentations, évite les interventions systématiques pour que chaque bouteille reflète, révèle son millésime et son appellation.

Les macérations sont plutôt longues pour les rouges, 15 jours et plus, avec des températures contrôlées régulièrement dans des cuves en béton, traditionnellement ouvertes.

Pour les blancs le suivi de la température de fermentation est primordial.

L'élevage se fait entièrement sous bois pour les appellations Village et premier Cru. En appellation régionale nous élevons partiellement les vins en fûts de chêne et en cuve.

Dans tous les cas l'important est de mettre en valeur les qualités de chaque appellation, avec un boisé raisonné.

ADRESSE

Hameau de Melin
21190 AUXEY-DURESSES


X

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute l'actualité de BVV par email.


J'ai lu et j'accepte la Politique de Confidentialité (RGPD)